NIKKO, Japon

JOUR 7

Nous sortons pour la première fois de Tokyo, direction Nikko pour faire un tour dans son parc national et voir ce fameux sanctuaire Tosho-gū. D’après le LP, ils ont eu budget illimité pour construire ce sanctuaire; et ça se voit ! Beaucoup de dorure et beaucoup d’heures de travail, des détails partout et en nombre.

Temple de Nikko

Nikko Tosho-gū est un sanctuaire shintoïste et non pas un temple bouddhiste, de ce fait je n’ai pas de vrai élément de comparaison. Je pense tout de même que celui là envoie du lourd dans sa catégorie. On retrouve des dragons un peu partout, sur les entrées, au plafond, dans les portes..

Sur une des pagodes, on retrouve une des plus anciennes représentations connues des trois singes  Mizaru (l’aveugle), Kikazaru (le sourd) et Iwazaru (le muet), attribuée au sculpteur Hidari Jingoro. Plus précisément, leurs noms veulent dire « Ne pas voir, ne pas entendre, ne pas dire le Mal » car selon le principe de la secte originelle, si l’on respecte ces trois conditions, le mal nous épargnera. C’est une expression de la sagesse et du bonheur. Ce fut notamment une devise de Gandhi qui gardait parait-il toujours avec lui une petite sculpture de ces trois singes de la sagesse.

Barils de saké

Par contre n’y va pas avec mamie, sauf si tu veux l’achever au bout du 2e escalier. On en a vu mais il fallait du courage hein. Mais toi tu es jeune hein, pas de problème !

Sur un côté, on y avait entreposé des barils de saké (Ces barils décorés sont appelés kazaridaru en japonais, et, de nos jours, sont généralement vides puisque tu te demandais), tous différents et vraiment photogéniques ;).
_

Le saké représente
dans la tradition japonaise
une connexion entre
les dieux et les humains.
_

Les distilleries offrent ces barils ainsi qu’une bouteille (remplie)  au temple pour des rituels, ou des cérémonies shintoïstes.

Nous avons parcouru tout le parc (hors réel tombeau, en travaux extérieurs à ce moment là) avec un rythme vraiment tranquille, en une grosse demie journée (hors trajet).
Comme il faisait encore beau, nous avons marché 20 minutes pour rejoindre la promenade Kanmangafuchi Abyss. Et ça valait vraiment le déplacement jusque Nikko. Tout au long de la promenade sur ta gauche il y a des moines alignés et habillé d’un col/bavoir et coiffés d’un petit bonnet tricoté rouge à la Cécilia Cara; et sur ta droite.. *attention spoiler* 3 micro cascades et une rivière/un fleuve qui déferle autour de rochers polis, nous y étions vers 16h, la lumière y était dingue, l’eau était si claire que je m’y suis baignée c’était une vraie belle surprise.

Destination suivante, direction Fujisan <


Dépenses

  • Trajets trains inclus dans nos JR Pass
  • Entrée sanctuaire Tosho-gū : Y/personne soit X euros par personne
  • Promenade : 0
  • Uniqlo : 11 980¥