HUE, Vietnam


Hué est l’ancienne capitale impériale du Viêt Nam (1802-1945). Elle est située au centre du pays, juste au sud du fameux 17e parallèle, non loin de la mer. Le fleuve Sông Hương (rivière des Parfums) la traverse et sépare la vieille ville au nord de la cité moderne au sud.

Nous n’avons pas fait la rivière des parfums, car nos chauffeurs locaux, pourtant très fiers de leur ville, nous ont prévenues que les odeurs se rapprochaient bien plus d’égoût que de fragrance française.

JOUR 5

Arrivées à l’aéroport, notre chauffeur nous attendait, Henri nous as proposé de nous conduire où nous voudrons le lendemain, en nous attendant entre chaque étape, nous voulions être libre le matin, nous avons dit ok pour l’après midi, histoire de reposer nos pieds après une matinée bien remplie. Et c’était une bonne idée ahah.

L’accueil à l’hôtel Jade était super, fruits découpés et jus frais bienvenus vu la chaleur ! On avait pris une petite chambre sans fenêtre pour deux nuits, c’était un peu humide mais ça nous suffisait pour 2 nuits. Le lendemain après un bon petit déjeuner, nous voilà parties vers le marché. Il faut aller vers la vieille ville, traverser un grand pont sous un soleil de plomb, c’est un marché labyrinthe.

Nath’ à la cité impériale

On s’y est perdues un bon moment, dehors et sur tout le rdc c’est la nourriture, les fruits et légumes, empilés partout, de la viande et du poisson à l’extérieur sous 38°, normal. Evidemment il faut être bon en apnée ahah. Après avoir fait 2-3 tours on trouve enfin l’escalier qui mène aux étages, où l’on trouve les textiles, la soie, la déco, et.. les chapeaux !

On rencontre une habitante faisant son marché, elle nous dit avoir habité en France pendant 6 ans, elle nous amène à son stand d’habits en soie, ça tombe bien, on marchande bien avec elle et on finit par lui acheter une chemise en soie et des foulards en cachemire, ensuite elle nous présente une amie qui est entrain de broder des chapeaux coniques, marchande avec elle, et nous obtient des chapeaux haut de gamme au prix des chapeaux fragiles pour les touristes. Nous voilà sous nos chapeaux coniques ! Chez nous, c’est un cliché, mais ils se baladent réellement tous comme ça, vu la température ambiante et le soleil qui tape on comprend.

Il est presque déjà 11h, on a rdv à l’hôtel à 14h avec Henri, alors vite vite on fonce vers la cité impériale ! De l’extérieur, elle s’impose au milieu de la vieille ville. Elle a un périmètre de 10kms, donc prevoyez de bonnes chaussures. Nous nous sommes promenées sur toute la partie ouest, la partie la plus conservée, les bâtiments et les portes dispersées sur toute l’enceinte de la citadelle sont vraiment jolis.

Hué_Une porte de la cité impériale

_

Tout est orné, sculpté,
coloré et…parfois en ruine.
_

Ruins_Hué, Vietnam

La cité a été bombardée en , les bâtiments de la partie Est détruits n’ont pas revu le jour, et les bâtiments restants manquent d’un soin de conservation évident. C’est vraiment dommage pour un tel patrimoine exceptionnel et plein de potentiel.

Nous avons quitté la cité impériale au pas de course, sous un soleil de plomb pour rejoindre notre point de rdv avec le chauffeur qui nous amenait au tombeau de l’empereur Tự Đức.
(Joli mais pas indispensable à notre goût, le suivant valait vraiment le coup)

Tombeau de Tu duc, Hué, Vietnam

Notre dernière étape sur Hué était le Mausolée Khai Dinh. Situé en hauteur, il offre une belle vue sur la végétation luxuriante et environnante. Et quand je dis hauteur il faut entendre, beaucoup de marches, donc baskets et fessiers à toutes épreuves donc attention mamie jaimalauxgenoux reste en bas !

Tombeau de Khaï Dinh, Hué, Vietnam

Tombeau de Khaï Dinh, Hué, Vietnam

Les escaliers en pierre vous attendent dès l’entrée, y aller en fin d’après midi était une bonne idée. Nous sommes accueillies par deux fois deux rangées de soldats en pierre également, disposés tels des pièces d’échiquier. Comme si Médusa (mais si tu sais bien, la dame avec des serpents en guise de cheveux qui te transforme en pierre si tu croises son regard) venait de passer par là, ils gardent le mausolé pour l’éternité.

La façade du mausolée est décorée avec des croix hindoues, toujours un peu surprenantes pour nous petits européens pour qui ce symbole ne représente rien de bon, mais quand on se recontextualise et que l’on saisit qu’elles sont dans le « bon » sens et qu’elles n’ont pas du tout les valeurs qu’on leur attribut, on admire le travail dans la pierre (oui ca fait 4 fois en moins d’une minute que tu as lu le mot pierre, oui bah 5 maintenant voilà c’est malin) pour en faire autant avec les moyens qu’ils disposaient.

Une fois entrées à l’intérieur, on se laisse déambuler, (levez la tête, le plafond est canon), c’est complètement mégalo, il y a de la mosaïque partout ! Lorsque nous sommes ressorties, le soleil commencait à se coucher, ça donnait une lumière rose vraiment magique, avec les soldats de pierre en premier plan prêts à protéger le mausolée, et les monts en arrière plan qui se fondaient dans le ciel.

Mausolée de Khai Dinh, Hué, Vietnam

 


Dépenses

  • Transfert Aeroport >Hotel via HUEPRIVATECAR :
  • Achats Marché :
  • Cité impériale : ø
  • Tombeau Tu Duc :
  • Mausolée Khai Dinh :
  • Chauffeur privé :
  • Jade hôtel PDJI : 15€ la nuit

En route sur l’Hai Van Pass <